Fenêtre ouverte sur le grand large….

Immersion dans le monde des phares au Musée de la Marine à Paris.

L’affiche de l’exposition, une très belle œuvre d’art graphique

L’histoire commence en 1611 avec le phare de Cordouan, à l’embouchure de la Gironde. C’est une exposition  qui révèle  les différentes étapes de leur développement technologique avec notamment l’invention de la lentille de Fresnel.

Pour tout savoir sur l’allumage des phares au bois, charbon, huile puis électricité, quatre siècles de sciences et techniques sont expliqués.

Des peintures, des photographies pour illustrer  mais aussi  des animations, des projections pour animer et enrichir cette exposition.

Phare de Bell Rock – William Turner

Et puis découvrir aussi que l’histoire des phares se passe à Paris : la commission des phares se trouvait sur la colline de Chaillot au XIXe siècle….

Les photographies n’y sont pas autorisées donc pas de petit reportage….l’exposition dure jusqu’au 4 novembre 2012….

Mais un petit tour par la boutique du musée et trouver un ouvrage intéressant qui regroupe plusieurs romans  :

« Les ténèbres disparurent de la face de nos mers. Pour le marin qui se dirige d’après les constellations, ce fut comme un ciel
de plus qu’elle [la France] fit descendre. Elle créa à la fois les planètes, étoiles fixes et satellites, mit dans ces astres inventés les
nuances et les caractères différents de ceux de là-haut. Elle varia la couleur, la durée, l’intensité de leur scintillation. Aux uns,
elle donna la lumière tranquille, qui suffit aux nuits sereines ; aux autres, une lumière mobile tournante, un regard de feu qui
perce aux quatre coins de l’horizon. » Jules Michelet – La Mer – 1861 –

Enfin, pas de post sans une petite note patchwork. Voici deux petits panneaux réalisés pendant mes années « bretonnes ».

créations originales

Merci pour votre visite et à bientôt